la gestion du trac avec la sophrologie

la gestion du trac avec la sophrologie

Gérez votre trac avec l’exercice du « Tra-Tac »

Tic-tac, la pendule affiche bientôt l’heure H et c’est votre tour de passer à l’action. Vous vous êtes probablement entraîné(e), vous avez répété devant votre miroir de salle de bain, vous avez rêvé de ce moment, et quelques heures voire quelques minutes avant le dernier sprint du marathonien, vous êtes pris d’une émotion qui vous déstabilise, d’une peur qui peut être paralysante.

Vous vous éparpillez, les mains moites et le teint légèrement rougi, vous vous apprêtez à entrer dans la fosse tel un gladiateur devant des milliers de spectateurs (à la différence que vous ne jouez pas votre vie, et que vous n’êtes pas face à un lion). Ce sentiment, désagréable pour certains et dopant pour d’autres, ce bouillon intérieur, cette extériorisation soudaine du corps est plus connue sous le nom de trac.

Le trac pourrait donc se définir comme une peur. La peur étant une émotion, elle entraîne une réaction soudaine au niveau de l’organisme mais aussi au niveau psychique et comportemental. Il se vit différemment selon chaque personne. Comment la sophrologie peut concrètement m’aider à gérer cette émotion? La sophrologie regorge de différents exercices liés à la gestion des émotions. Ses champs d’applications sont très vastes et une multitude d’entre eux sont adaptés a des situations générant des perturbations psychiques et physiologiques.

Ces exercices sont basés sur des techniques de respiration, de relaxation et de visualisation, ils sont accessibles par tous et peuvent se pratiquer presque partout (je ne vous conseille évidemment pas d’appliquer ces exercices au cours d’un meeting ou pendant que vous conduisez!) Celui qui se révèle particulièrement adapté au trac est l’exercice du « Tra-tac » (vous remarquerez la flagrante ressemblance entre les deux mots). Le but est de s’emplir de positif et de relâcher les tension. Ainsi, le corps et l’esprit sont détendus.

Alors ne vous focalisez plus sur le Tic-Tac fatidique de la montre qui annonce que le moment est imminent mais sur le « Tra-tac » qui vous permettra d’être recentré et de prendre conscience de votre concentration.

Préambule: Un exercice au préalable est conseillé afin d’expulser le négatif, et de « jeter » la peur, le « tra-tac » permettre ensuite de s’emplir d’une nouvelle émotion.

Exercice de pompage des épaules (à effectuer avant le fameux « Tra-tac ») : A faire de préférence 3 fois de suite et les yeux fermés pour en ressentir au maximum les bienfaits:

En position debout, écartez les jambes pour qu’elles soit dans l’alignement du bassin. Relâchez les épaules en les descendant vers le bas, relâchez les bras et les main

Serrez les poings, inspirer profondément par le nez. Bloquez votre respiration, et haussez les épaules en les montant et en les descendant rapidement de haut en bas. Mettez-y l’intensité nécessaire à votre émotion. En expirant par la bouche, relâchez les épaules et jetez les mains vers le sol, comme pour « expulser » l’émotion négative.

Accueillez les sensations. Pour être assimilé, l’exercice est préférable d’être pratiqué trois fois de suite. Exercice du « Tra-tac »: Mettez vous en position debout, écartez les jambes de façon à ce que celles-ci soit dans l’alignement de votre bassin. Descendez les épaules le plus possible (imaginez que vous ayez des packs d’eau dans chaque main), relâchez les bras et relevez la tête. La tête est bien droite et le menton est dans l’alignement du bas de la nuque. Les yeux sont ouverts.

Maintenant que vous êtes en position de confort, vous allez fermer le poing et levez le pouce en l’air (comme si vous faisiez du stop) et vous allez inspirez en levant le bras bien tendu, jusqu’à ce que le pouce arrive à la hauteur de vos yeux. Vous bloquez votre respiration et vous fixez le pouce du regard en imaginant que votre objectif se trouve sur l’ongle de votre pouce (la confiance, la concentration, vous pouvez aussi projeter une image rassurante, un soleil, une couleur dynamisante, votre objet fétiche, tout ce qui peut vous aider à vous emplir de positif). Toujours en rétention, (c’est-à-dire la respiration bloquée), vous rapprochez lentement le pouce vers vos yeux. Lorsque vous le voyez flou vous fermez les yeux.

Et vous expirez par la bouche tranquillement, en faisant descendre le pouce le long de votre corps et en vous « remplissant » de ce positif. Vous relâchez votre corps, vous accueillez ces nouvelles sensations, vous êtes à présent détendu et prêt  🙂

Voilà, vous avez les outils en main, le reste vous appartient  🙂

Le « trac » prouve l’envie que vous avez de réussir, surtout ne l’oubliez pas!

article de Priscillia collègue sophrologue